Actualités


Double Lien vous souhaite à tous une bonne année 2019…!

 


Nos dates de formation 2019 enfin en ligne!  Inscrivez-vous…


Rendez-vous avec DOUBLE LIEN au 11ème Forum Congrès de la CFHTB pour une présentation de Cécile COLAS-NGUYEN sur l’hypnose en contexte opérationnel difficile du 1er au 4 mai 2019 à Montpellier.


Un très joli retour d’un de nos patients confronté à un psoriasis palmaire (photos à la clé!).

« Bonsoir !!    (en date du 05 décembre, consultation le 28 novembre : 1 semaine après)
Après consultation de mardi, vous me demandiez de faire un retour d’ici 20 jours.
Pas besoin, je vous laisse apprécier les photos !!!
Le jour même j’ai arrêté le traitement médicamenteux, et …….
Donc bravo, des mercis, je n’ai pas tout compris, je ne croyais pas avoir été un patient réceptif et c’est la où je suis subjugué.
Encore merci !!! »

           

                                             AVANT                                                                                         APRES

 


Bonne nouvelle, en plus de la validation ANDPC , DOUBLE LIEN est désormais également référencé DATADOCK, jolie reconnaissance de notre efficacité….

 

 


Pour éviter toute confusion à la prise de rendez-vous, fiez-vous à nos 2 petits amis sympathiques qui vous montreront le chemin!

Cliquez et envolez-vous vers la bonne destination…

         

 


Bonjour à tous les amis de Double Lien, la saison redémarre avec nos formations multiples!

Petit cadeau à tous nos passionnés d’hypnose motivés, la traduction française du livre d’Ernest Rossi:

« La Nouvelle approche neuroscientifique de la
Psychothérapie,
de l’ Hypnose Thérapeutique
et de la Réadaptation :
Un Dialogue Créatif avec Nos Gênes »

(ou Comment l’hypnose agirait sur nos gènes…?)


AVION NANTES
Dans quelques jours les 4 et 5 juillet 2017 notre formation pour le personnel de l’aéroport de Nantes. Bravo pour leur avant-gardisme!

Petit sondage sans prétention, que pensez-vous de l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response)? Concept à creuser ou vaste fumisterie?
http://www.slate.fr/…/videos-asmr-frisson-cerveau-neuroscie…

L’image contient peut-être : une personne ou plus et gros plan


 Merci à nos amis de l’Institut Milton H Erickson de Luxembourg pour leur accueil chaleureux. A l’année prochaine!

 Rendez-vous les 9 et 10 mars 2017 aux 9èmes journées Romandes d’hypnose à Morges en Suisse ( Ateliers animés par Cécile COLAS-NGUYEN sur le thème « Hypnose, gynécologie,obstétrique et sexologie « )
SUISSE

Rendez-vous à  PARIS  le Samedi 11 mars pour une journée  « Initiation à l’hypnose médicale » (Sofitel  Arc de triomphe  pour Proformed)

PARIS


Notre prochain tournage TV prévu le 20 février pour l‘émission « Zone interdite » sur M6. Date de diffusion à vous communiquer prochainement!

PHOTO REPORTAGE M6


Réponses de  Cécile COLAS-NGUYEN  aux questions d’Arnaud Battut, étudiant infirmier en 3ème année, sapeur-pompier pour réalisation de son TFE (février 2017):

 

    1. –> Face à une victime angoissé et algique, vous arrive-t-il souvent, de vous apercevoir en tant qu’ISP,  que la simple communication n’est pas suffisante ? (J’imagine que non, elle n’est pas suffisante, mais j’aimerai avoir vos arguments) (Arnaud)
        « Non, la communication ne suffit pas toujours, quand l’angoisse et la douleur sont là, le patient est « dissocié » et donc imperméable au discours classique, il faut aller le chercher sur son terrain et le rejoindre en sachant manier l’état dissociatif, tout simplement. Changer le focus ou savoir utiliser le focus pré-existant permet cette reprise en main de la situation par l’intervenant. » (Cécile)
    2. –> En tant qu’ISP, comment parvenez-vous à appliquer vos techniques hypnotiques auprès des victimes ? ( cette prise en charge est-elle toujours réalisable ? )( en terme de temps, les techniques hypnotiques agissent-elles rapidement ? sachant qu’il y’a un contexte d’urgence ? ) (Arnaud)
      « A moins d’être très parasité par l’entourage, ou dans des conditions d’urgence vitale évidemment, la prise en charge est toujours possible à minima  , pas toujours annoncée, parfois glissée au fil d’une conversation d’apparence normale ou d’un examen clinique (toucher) (selon les patients) . Selon l’urgence de l’intervention et son caractère « aigü » ou non, la prise en charge est plus ou moins directive et rapide , adaptée aux objectifs opérationnels. Cela va de 5mn à plus (douleur aigüe ou simple sédation émotionnelle) pour l’induction et de durée variable pour l’accompagnement hypnotique (fugace ou prolongé selon la durée de l’intervention) » (Cécile)

       

    3. –> Comment est perçue la pratique de l’hypnose en interventions par vos collègues sapeurs-pompiers ainsi que les familles/proches des victimes présentent au moment là ? (Arnaud)
      « Les collègues vont du goguenard (qui change d’avis ensuite) à l’admiratif (qui cherche à comprendre) jusqu’au curieux (qui cherche à « faire »). Personnellement, l’entourage m’importe peu du moment que la victime « accroche ». Les moins aguerris eux, parfois sont gênés du regard ,même bienveillant, des collègues. Concernant les médecins, idem, il y a de tout mais rarement une hostilité franche. Les familles elles ne s’attachent pas aux moyens mais aux résultats, nous annonçons rarement à la cantonade, « Bon là, on va faire de l’hypnose! », c’est compris et accepté implicitement  parce que rapidement efficace, on joue sur l’effet de surprise, le résultat arrive avant les questions style « Je sais pas ce que vous avez fait mais c’est efficace! » (Cécile)
       
    4. –> Appliquez-vous souvent ces techniques hypnotiques en interventions ? Actuellement, quelle est la place des techniques hypnotiques chez les ISP ? (Arnaud)
      « 
      Personnellement, vu que c’est mon job, je le fais dès (et autant) que c’est possible eu égard à l’état de réceptivité du patient (glasgow, relationnel etc…) (si on devait chiffrer 1 à 2 interventions sur 10) Les ISP ne sont pas toujours les mieux placés en première intention; pour utiliser l’hypnose simultanément à la mise en place d’un soin protocolé, il faut maîtriser à la fois le soin ET l’hypnose. Donc, certains infirmiers laissent le pompier prendre en charge le début (pendant qu’eux perfusent etc…) et prennent le relais ensuite. » (Cécile)
    5. –> Selon un article du journal « Le Dauphiné » paru en octobre 2016 , une médecin anesthésiste affirme que « Plus un sujet est stressé et dans la douleur, plus il est facile de l’hypnotiser « . Qu’en pensez-vous ? est-ce la réalité en interventions?  (Arnaud)
      « 
      Tout dépend de l’approche, à la base le patient algique et stressé est effectivement « en demande » de soulagement et dissocié , mais si vous tentez une approche classique du style (comme je dis toujours) « plage et cocotiers », vous allez à l’échec, vous perdez la confiance, l’écoute de patient et là l’alliance thérapeutique est foutue, irrattrapable! Si vous savez aller le chercher sur son terrain, là effectivement, il ne demande qu’à « s’abriter »  rapidement dans l’hypnose à vos côtés. Je me fâche souvent quand des rigolos proposent (sur papier évidemment!) des « techniques du gant » sur une fracture du bassin hyperalgique. A la limite de l’irrespect pour le patient qui a mal…. » (Cécile COLAS-NGUYEN)

 

DOUBLE LIEN , l’hypnose de terrain….
Une année 2017 riche en rebondissements et perspectives:
Un reportage télévisé longue durée et un film en préparation.
Des formations à Strasbourg,Haguenau, Mulhouse, Paris,Toulouse, Pau, Bordeaux ainsi que chez nos amis suisses et luxembourgeois. (prise en charge formation continue ADPC)
Un travail en collaboration et avec les CHU, les écoles de sage-femmes et d’infirmiers qui nous font confiance.
Formation des pompiers et militaires .
Et bien sûr, au quotidien sur nos sites, des consultations auprès des patients qui nous confient leur maux!

terrain                                                      LOGO ANDPC


Pour 2017, petit changement d’adresse, le pôle de consultation/formation d’Haguenau sera désormais localisé au 2D Route d’Haguenau 67500 MARIENTHAL (HAGUENAU)

Pour les Bas-Rhinois,  Bienvenue dans nos nouveaux locaux (oubliez la rue des Dominicains!)
Pour le
s Toulousains et les Palois, rien ne change!

Cabinet Marienthal    MARIENTHAL 2MARIENTHAL 3

 


 

Bonne année 2017 à tous. Formations originales et dynamisme  garantis!

bonne-annee-2017

 


 

« Double Lien chez les ch’tis »…
Un grand merci aux pompiers de Lille pour leur accueil plus que chaleureux, pour plagier quelques peu la chanson, je dirais simplement « Les pompiers du Nord ont dans le coeur le feu qu’ils gèrent aussi  dehors »  Amicalement     Cécile

 


 

 


 

Nos dates 2017 sont en ligne!   Réservez vos places…

N’oubliez pas notre prochain rendez-vous dans quatre jours au Congrès des Sapeurs Pompiers de TOURS ( après une brève présentation le 22 septembre 2016 vers 16h, je serai présente et disponible pour échanger avec vous au sujet du programme PHOEBE , application de techniques d’inspiration hypnotique en contexte opérationnel) A très vite…!


 

Billet d’humeur:      « Hypnose fais-moi peur….. »

Après l’hypnose à distance, voilà l’hypnose pixellisée ! D’une telle efficacité qu’un pauvre homme reste dissocié devant son écran après avoir bu les paroles d’un célèbre hypnotiseur. Les secours se déplacent pour rassurer une pauvre épouse paniquée devant la somptueuse manifestation hystérique de son mari. Merci une fois de plus à tous ceux qui ont scrupuleusement évité de mettre des mots sur ce phénomène psychiatrique somme toute banal, rajoutant à l’hypnose des lettres de noblesse que je refuse de lui laisser porter. Aucun démenti des experts ou du principal incriminé et la population apeurée fait pipi de peur sur mon paillasson juste avant la séance qu’elle a osé solliciter!

Trop c’est trop, je me demande bien pourquoi je continue de vénérer la déontologie au lieu d’extorquer des fonds via l’audimat à des nantis « téléguidés ». L’hypnose de scène est un art que je connais bien et qu’on est en train de foutrailler, éclaboussant au passage l’hypnose médicale et sa rigueur incontestée. Soyez francs du collier, amusez sans « abuser » et laissez nous soigner avec sérénité.        

Cécile COLAS-NGUYEN

 


 

 Profitez de vos congés et du calme estival pour une  » remise en forme » de votre mental! C’est le moment pour une consultation et une séance d’hypnose , nous vous attendons à Toulouse ou à Haguenau puisque l’hypnose rend ubiquitaire, vous le savez bien!

ENFANT 2


Notre premier rendez-vous de septembre:
Nous serons présents (et accessibles avec grand plaisir ! ) pour une communication au Congrès annuel des Sapeurs-pompiers à Tours les 21,22 et 23 septembre 2016.

 


20minutes

D’autres rendez-vous pour 2017:

  • 9èmes Journées romandes d’hypnose suisse les 9 et 10 mars 2017 à La Longeraie, à Morges (SUISSE) ( Animation d’un atelier « Hypnose et gynécologie »)
  • 29 avril 2017 à l’IMHEL (Institut Milton H Erickson du Luxembourg à Medernach)
  • Congrés de Clermont Ferrand du 11 au 13 mai 2017

 


ATTENTION, pour contenter les impatients , de nouvelles dates de formation sont programmées pour septembre 2016, allez vite consulter la rubrique formation!


 

  • Un petit clin d’oeil aux stagiaires avec qui je viens de passer ces trois  derniers jours et merci à Luc pour son petit commentaire: « Je debute avec un simple mot qui résume mon état : MERCI ! Merci pour cette formation ou j’ai pu découvrir un univers totalement nouveau ! Un champ de découverte dans la prise en charge des patients totalement novateur pour moi ! Un enseignement riche en qualité et en substance.Venu en formation très sceptique vis à vis de l’hypnose j’en repart presque frustré de n’avoir pu aller plus loin dans les apprentissages tellement cette formation est efficiente.J’attend la deuxième session avec impatience et je remercie Cécile de sa présence et de son professionnalisme. Un idéal à atteindre tant cela fait partie intégrante de sa personne. »        Luc keller          Infirmier liberal         Strasbourg

Encore du nouveau, notre collaboration imminente (formation) avec le service de Santé des Armées…Sauv mili


 

A tous nos amis de Midi-Pyrénées, bienvenue dans notre antenne toulousaine (Cabinet médical 100, chemin des Bastards 31830 Plaisance du Touch). A très bientôt…

20160504_15062320160504_15012920160504_150525


 Le 06 mai 2016, rendez-vous avec les étudiants infirmiers de l’IFSI de Colmar pour des ateliers sur le thème  « Hypnose et gestion du stress »

 


A propos du programme PHOEBE…

Recommandation du Médecin Colonel Claude Fuilla :
(Conseiller spécial de la secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes- Ancien médecin chef de la BSPP)

« Professionnelle aguerrie, maîtrisant totalement son sujet, Cécile Colas-Nguyen est une passionnée.
Après l’avoir connue, si vous n’êtes pas persuadé que l’hypnose fait partie intégrante de la prise en charge des patients et des victimes, c’est que votre compliance aux idées novatrices est à revoir. »       Claude Fuilla


 

Ouverture d’un second pôle de consultation (et de formation bien sûr!)  en région toulousaine à compter du mois de mai 2016!  A très bientôt…


BILLET D’HUMEUR

Avec la floraison de l’enseignement de l’hypnose à distance, je ne peux m’empêcher de prendre ma plume au nom d’un vieux bonhomme nommé Erickson qui se serait probablement étouffé de rage en s’aperçevant que la synchronisation avec le patient et la micro-observation nécessaire pour le guider s’enseignent désormais via internet. Notre maître-tailleur de l’inconscient doit-il emporter ses ciseaux dans la tombe pour laisser place au prêt-à-gruger ?  Hypnose par téléphone ? Enseignement à distance ? Protocoles en kit ?. Fermez-les yeux, laissez-moi lire mon script pré-mâché et prions fort qu’une larme ou un  froncement de sourcil ignorés ne virent pas au trouble post-traumatique cristallisé. Je t’e-pnotise, tu m’e-pnotises et je répare la casse via le clavier ! Merveilleux de déontologie. Finalement, après réfléxion , que les disciples du e-learning  se rassurent, rien de tout ça ne peut leur arriver,  les abréactions (que l’observation fine du patient est censée éviter) n’émergeront pas plus que l’efficacité de leur prestation.     Cécile COLAS-NGUYEN


Notre prochaine rencontre:
Vendredi 29 avril 2016 à 19h30        CONFERENCE

« Hypnose et urgences pré-hospitalières  /  Programme P.H.O.E.B.E »

Exposé des principes du programme PHOEBE/ Projection d’un film ( par Cécile COLAS-NGUYEN, sage-femme, officier Service de Santé SDIS 67, hypnopraticien et formatrice en hypnose médicale, licence en psychologie, moniteur de secourisme, instigatrice du programme PHOEBE) ( http : // www.double-lien.fr

 A tous ceux qui pensent que l’hypnose est une bluette incongrue dans notre rude quotidien d’urgentistes, qui se voient mal (à juste titre!) parler de plages idylliques aux victimes hyperalgiques ou suffocantes…Venez nombreux à la rencontre de l’hypnose concrète de terrain! Des techniques rapides et efficaces dans l’attente de moyens plus lourds ou quand le bon sens remplit les vides…

Hôtel Ibis Styles Toulouse Cité Espace      Entrée: 10 €       Pas d’inscription préalable nécessaire

Parc d’activité de la Plaine, 21 avenue Marcel Dassault, 31500 Toulouse


 

Animation d’un atelier  lors de la 19 ème JOURNEE MEDICALE DE HAUTE ALSACE
« L’hypnose, ses indications en cabinet… voire plus ! « 
( Samedi 12 mars 10h)
« ESPACE 110  » Centre Culturel 1 avenue des rives de l’Ill 68110 ILLZACH  (03 89 52 18 81 )

 


 

Les petits retours de nos futures mamans préparées à l’accouchement avec l’ hypnose… Merci à vous toutes pour votre confiance!

Préparation à la naissance Hypnose 1

Préparation à la naissance par hypnose 4 Préparation à la naissance par hypnose 5

Préparation à la naissance par hypnose 6


11004-hypnose_secourisme

Attention , plus que quelques places pour la formation  « Hypnose et Secourisme »  les 17,18 et 19 mars 2016 à TOULOUSE ! (programme PHOEBE) Mesdames, Messieurs, si vous m’entendez, ouvrez les yeux, inscrivez-vous…!


 

L’hypnose au coeur de votre entreprise! Développez la « pause hypnose »….

entreprises

Offrez à vos salariés une rencontre avec l’hypnose (formations, apprentissage de l’auto-hypnose, séances intra muros…) afin d’optimiser leurs performances (gestion du stress, concentration, détente…)


Du nouveau en « classe affaire »
Compagnies aériennes, formez votre personnel navigant aux techniques de stabilisation émotionnelle via l’hypnose. En appui des premiers gestes classiques d’assistance portée aux passagers, gagnez en confort d’intervention ( gestion des crises d’angoisse, du « mal de l’air » et autres turbulences…). Contactez-nous pour présentation
 
AVION
 

NOUVEAU , notre foire aux questions interactive (FAQ) , posez vos questions relatives et l’équipe de double lien vous répond!
Les réponses aux questions les plus pertinentes feront l’objet d’une vidéo consultable sur notre site.

Toutes nos dates OGDPC sont désormais en ligne… Dépêchez vous!!!

Amusez-vous avec DOUBLE LIEN et testez votre suggestibilité…!
FORMATION HYPNOSE ET SECOURISME 2

Wouah! Déjà des inscrits pour nos formations sur TOULOUSE, je reconnaîs bien là la chaleur de l’Occitanie…et je confie au vent d’Autan la mission de transmettre le message, voyons s’il sera efficace!
Maintenant, si le Mistral, le vent du Nord, les vents marins et les cigognes veulent s’y mettre aussi, je n’y vois pas d’inconvénients.Je me demande bien qui gagnera? De nombreuses turbulences en perspective…Bonne année à tous aux quatre coins du globe. DOUBLE LIEN
 TOULOUSE, ma ville de coeur...
 
ATTENTION, POUR DES RAISONS DE PRISE EN CHARGE DE CERTAINES FORMATIONS PAR L’OGDPC, BEAUCOUP DE DATES ONT CHANGE ET LES FORMATIONS DEMARRENT DESORMAIS EN DEBUT D’ANNEE , en espérant ne pas vous avoir trop perturbé. Bien à vous et bonne année. 

Un retour attendu vers nos racines toulousaines….Formation de trois jours « HYPNOSE ET SECOURISME » à TOULOUSE les 17,18 et 19 mars 2016 .
Formation ouverte aux secouristes de tous bords (urgentistes, secouristes, pompiers, militaires, gendarmes et policiers non formés à l’hypnose) . Théorie et pratique avec mise en situation, matériel et conseils fournis! Uniforme non exigé! Inscrivez-vous vite, les places sont limitées… (date limite d’inscription 15 février 2016)
Nos autres formations auront également désormais une session prévue sur Toulouse.
 TOULOUSE, ma ville de coeur...
et en attendant,       BONNE ANNEE à TOUS!!!!

 

 

Un beau livre à découvrir….même Robert DESNOS était un amoureux de l’hypnose.
20150923_213819[2]20150923_213904[1]


 

LA REPONSE A VOS ENIGMES , ENFIN!  (Réponses en toute fin de page pour laisser phosphorer ceux qui n’ont pas encore répondu…)


 

BONNE RENTREE A TOUS!      L’énigme du jour, est-ce que la boule monte ou descend?     Cet « attrape-rêve » mobile saupoudré d’un petit commentaire hypnotique fait des merveilles! Un peu de fantaisie qui dépoussière nos classiques fixations visuelles…

 

Notre premier rendez-vous d’automne: Journée de l’ANIMS (Association Nationale des Instructeurs et Moniteurs de Secourisme), le samedi 3 octobre 2015 à Paris dans l’après- midi pour un petit atelier « d’hypnosecourisme! » (horaires et lieu à préciser)

 ANIMS


 

DOUBLE LIEN vous propose de découvrir l’hypnose d’une manière ludique!

Q1 DVQ2 DV

Passez vos tests de réceptivité niveau après niveau, prouvez (et testez) vos connaissances de l’hypnose (ericksonienne autant que traditionnelle) et apprenez à la connaître . Publication des réponses chaque semaine


 

    DNA9

DE L’HYPNOSE……

On distingue à l’heure actuelle plusieurs catégories d’hypnose,  l’hypnose ericksonienne, l’hypnose de scène (stage hypnosis), l‘hypnose traditionnelle, l’hypnose de rue , l’hypnose ultra profonde (ultradepth) et l’hypnose mixte

  • L’hypnose Ericksonienne (Erickson) (indirecte ou semi-directive) (base des thérapies brèves et de l’hypnose dite médicale)
  • L’hypnose traditionnelle (Elman) (directive,lignée de l’hypnose de scène avec néanmoins certaines applications médicales)
  • L’hypnose de scène ( celle des professionnels du spectacle, alliant souvent magie, psychologie sociale et principes de l’hypnose traditionnelle)
  • L’hypnose de rue (hypnose ludique démocratisée)
  • L’hypnose ultra-profonde (hypnose travaillée par niveaux d’approfondissements successifs dans le but d’atteindre un état de profondeur maximum en fonction des capacités du sujet)
  • L’hypnose hybride , celle qui réconcilie tous ces courants en tirant de chacun les enseignements nécessaires à une adaptation bienveillante et respectueuse aux croyances et aux possibilités du sujet.
  • Fondée sur l’utilisation des nombreux outils disponibles ( psychologie, proxémique, suggestions directes ou indirectes, langage paraverbal, « convincers », inductions rapides ou progressives, approfondissements en cascade, fractionnements, saturation , phénomènes hypnotiques variés et autres ruptures de pattern…) , elle permet une souplesse d’utilisation bénéfique à mes patients.
  • Bref ,une hypnose « arlequine » qui me convient parfaitementcelle que je pratique et que j’enseigne tous les jours !                   Cécile COLAS-NGUYEN

    


                                                                                                                            NOUVEAU !!!                           

DECOUVREZ  dès octobre 2015  NOTRE NOUVELLE ANTENNE FORMATION / CONSULTATIONS A PAU (64) (104 Bd Alsace-Lorraine)(voir dates formations dans la rubrique formation)

PAU BD20150629_12472920150629_124757

Notre secrétaire et futur formateur Nicolas se forme actuellement en langage des signes (LSF)( pour son sens aigu du contact et probablement avec une idée novatrice derrière la tête…) encourageons le!


COUP DE COEUR, le mot d’un petit patient (trouvé sur mon tableau après une séance…)

20150331_180407

 


Un petit clin d’oeil à notre dernière promotion de moniteurs secourisme formés ces trois derniers jours, bonne route sur les chemins de l’hypnose (et bravo à nos pionniers venus d’autres départements, visiblement votre déplacement fut productif…) Amicalement   Cécile


 

Notre dernier article...

Notre dernier article…

RENDEZ-VOUS DANS LA REVUE INTERNATIONALE   « HYPNOSE ET THERAPIES BREVES »  (mai-juin-juillet 2015 n°37)    pour notre dernier article…

 par Cécile COLAS-NGUYEN

A l’heure où les C-PAP de Boussignac et autres Life Pack encombrent à juste titre nos valises, la technicité nécessaire a peu à peu minimisé l’impact sous-estimé de nos mots et bouté au second plan l’approche comportementale de nos victimes.
L’avènement de Dame Morphine et sa simplicité d’emploi ont relégué le Dieu Hypnos au rôle de traîne-savate, vieux barbon inutile et dépassé, qui, j’en conviens, est nettement moins séduisant que notre jouvencelle efficace et véloce.
Néanmoins, qu’en est-il lorsque la demoiselle se fait attendre ou n’a pas droit de cité ?
Ne pourrions- nous pas alors nous adresser aux anciens qui n’ont pas hésité, en leur temps, à pactiser avec cette « discipline » vieille comme le monde qu’est l’hypnose.
De l’hypnose, nous en faisons tous les jours, le volant ou la canette à la main, le regard fixe et l’âme en vacances, cet état modifié de conscience nous est aussi familier que la brosse à dents !
Personnellement je retiendrai cette définition qui me plaît tout particulièrement : « Hypnose , apprentissage des compétences de protection » question d’obédience, je pense…
Bref, comme beaucoup le savent déjà, notre hypnose spontanée quotidienne a inspiré quelques grands noms de l’histoire qui l’ont canalisée, décortiquée, adaptée pour en faire un outil de choix dans l’arsenal thérapeutique.
De Mesmer jusqu’à Milton Erickson en passant par bien d’autres , le parcours a souvent été rude…
Notre bon Dieu Hypnos a été trimballé, adulé ou diabolisé à travers les âges pour finir au placard dans les années 1900, jusqu’à ce, qu’entre autres, les traumatisés de guerre américains viennent le chercher pour traiter leurs névroses post-traumatiques.
Finalement dévoué et relativement efficace, le vieux monsieur a enfin trouvé une place respectable et légitime aux côtés des thérapeutiques actuelles.
Finie la disgrâce ! Notre vieil Hypnos est remis à l’honneur, on l’invite dans les blocs opératoires, les centres de traumatologie ou de grands brûlés, dans les maternités. Il retrouve avec délice le divan confortable des psychiatres, s’amuse avec les enfants , en guerre contre l’énurésie et autres fuites de l’âme… Apaise certaines douleurs aigües ou chroniques, allié précieux en soins palliatifs il défend les derniers bastions comme s’ils étaient siens. Il rachète psoriasis, eczéma et migraines à qui veut s’en débarrasser et
réapprend le contrôle à qui veut contrôler…
Père Noël du psychosomatique, il devient finalement de plus en plus populaire,
courtisé parfois même par les beaux parleurs et les politiques pour son discours efficace et sa façon percutante d’utiliser les gestes et les mots.
Beaucoup ont donc fini par s’incliner devant ce vieil ami , somme toute, très recommandable. Fascinée par la sagesse et la simplicité de ce grand homme, j’ai suivi avec attention ses enseignements et un beau jour, il m’est venu l’idée de l’inviter dans les ambulances, au contact de nos pompiers à qui Morphine refusait ses charmes.
Et à vrai dire, malgré son grand âge, il s’est rudement bien adapté !
De l’accompagnement simple d’une victime anxieuse du lieu de l’intervention à l’hôpital jusqu’à la gestion d’une crise d’asthme en passant par la prise en charge pédiatrique ou la médiation des spasmophiles, il assure le vieux bonhomme !
Tapi au plus près des victimes incarcérées, casqué et complice sous la toile, l’urgence immédiate est devenue pour lui une seconde nature , offrant à nos pompiers un sacré coup de pouce pour renforcer l’efficacité de notre indispensable secourisme.
Il leur a montré comment canaliser les victimes avec des mots, du souffle et des contacts ciblés, il leur a appris l’art d’accompagner une dissociation péri-traumatique jusqu’à ce qu’un professionnel prenne le relais. Il leur a interdit les mots toxiques (« Monsieur, restez avec moi » comme dans tous les mauvais films où le patient va mourir !) et enseigné l’art de les rattraper. Leur a montré les jeux de rôles qui apaisent les enfants, les bases du langage hypnotique , de la focalisation et la puissance de la proxémique. Leur a montré comment utiliser leur bienveillance naturelle comme une arme anti-douleur et le contexte pour en faire un allié.
En effet, en tenant compte des particularités psychologiques de toute victime d’un incident (dépersonnalisation, déréalisation, stress, phénomènes neurovégétatifs associés,+/- hyperalgie, perte d’autonomie et état dissocié), le premier intervenant qui prend en charge cette victime peut, par le biais de moyens simples (langage , comportement verbal, paraverbal et non verbal adapté) canaliser et encadrer la dissociation péri-traumatique afin d’éviter qu’elle soit mal vécue voire délétère (PTSD). (cf Erik de Soir, voir bibliographie jointe )
Dans le département du Bas- Rhin, nous formons notre personnel sapeur-pompier à des techniques d’inspiration hypnotique (techniques verbales, gestuelles, respiratoires…) pour améliorer et compléter la prise en charge pré-existante. Ces techniques font l’objet du programme P.H.O.E.B.E® (Pain Coverage by Hypnosis and Optimization of Emotional Behaviour in Emergency) qui est désormais proposé à tous les SDIS (Services Départementaux d’Incendie et de Secours) de France. L’étude statistique validant sa pertinence est en cours.
Ce programme , affiné au cours des mois grâce à l’expérience de terrain, prend désormais en compte tous les impératifs techniques (inductions à distance pour victime inaccessible dans l’immédiat (équipes du GRIMP ou Sauvetage Déblaiement), inductions en équipe, jeux de rôles, prise en compte accrue du non verbal , discernement entre douleur réelle ou simulée et autres « astuces » bien utiles à nos sauveteurs.
Faisant feu de tout bois et fidèle à l’esprit « système D » qui sied si bien au personnel de terrain, j’ai voulu saisir chaque détail utilisable du contexte opérationnel. Déjà formée et sensibilisée à l’utilisationnisme Ericksonnien, je transmets cet opportunisme bienveillant à mes collègues en leur démontrant (souvent en vidant mes poches…) l’intérêt d’un accessoire qui fera la jonction entre un mauvais rêve et une induction facile ! ( inductions rapides, thermiques, utilisation d’un garrot, et autres « boîtes à bisous »…)
J’en profite pour remercier en passant mes deux maîtres en hypnose qui m’ont donné cette faculté rapide à « métaphoriser » mon quotidien et l’univers parfois martial dans lequel je baigne ! Je dis souvent : « si j’étais une épée je dirais que Claude Virot m’a forgée et que Dominique Megglé m’a polie… » Bref, efficacité et réactivité de rigueur quand l’urgence est là.
D’ailleurs, en parlant d’efficacité, revenons au pragmatisme encadré grâce à quelques chiffres primeurs.
Les premiers résultats de l’étude statistique en cours de validation sont plus que probants et s’appuient aussi bien sur la stabilisation des constantes vitales de la victime que sur les signes émotionnels, le ressenti de la victime à 7 jours ainsi que sur les impressions de l’intervenant sapeur- pompier ayant utilisé ces techniques. Ainsi nous constatons dans nos premiers chiffres qui seront finalisés au cours du prochain semestre :
Une EVA (échelle de douleur) significativement diminuée (de 2 à 4 pts) pour les victimes sous hypnose par rapport au groupe témoin,
L’exemple de « Mr Chevillecassée », 45 ans qui transforme son EVA de 9 en EVA à 1 (après immobilisation simple) grâce aux cigales de Provence après une approche initialement directive qui se mue progressivement en voyage au point qu’il en oublie l’arrivée aux urgences »( sans avoir recours la morphine pourtant disponible)
Ou encore « Mr Douleurabdominale à 5 », 19 ans qui exige un calmant non disponible et qui se focalise finalement avec succés via une induction thermique, qui le laisse en catalepsie avec une EVA à 3 pendant tout le temps d’attente aux urgences. »
Une fréquence cardiaque abaissée de façon nette par rapport au groupe témoin ou l’histoire de « Mme Asthmecardiaque , adorable grand-mère allemande et tonique de 82 ans qui après avoir écouté le poème La Lorelei comme entrée en matière, gère ses constantes ( saturation en oxygène, fréquence cardiaque) les yeux rivés sur les chiffres du saturomètre en contrôlant elle-même l’utilisation du masque à oxygène qu’elle supportait mal , simplement surveillée et accompagnée par une voix empreinte d’un pacing bienveillant. (amélioration rapide malgré l’oxygénation intermittente imposée par le contexte) (Saturation en oxygène qui passe de 87% à 92% en 10mn, fréquence cardiaque que la patiente veille elle-même à maintenir en dessous et loin du 100 batt/mn le temps du transfert ).
Quant à la tension artérielle, l’impact des variations de la fréquence cardiaque est insuffisant pour entraîner une variation notable de la tension artérielle qui, pour nos premiers cas répertoriés, variait très peu, même si les signes subjectifs et les manifestations visibles d’apaisement (disparition des tremblements, des pleurs etc…) nous confortent dans le bien-fondé de cette approche.
Comme attendu , nous relevons d’une manière systématique (100% des sujets) une distorsion positive du temps ( le temps effectif de la prise en charge est connu par la fiche bilan. A la fin de l’intervention, la victime est sollicitée pour estimer la durée de sa prise en charge. A chaque utilisation de techniques hypnotiques, les victimes ont la perception d’une intervention beaucoup plus courte qu’elle n’est réellement.)
Nos intervenants questionnés via une échelle de Likert, se disent séduits par l’utilisation de ces techniques , les trouvent souvent simples à mettre en place, trouvent les patients compliants et constatent un impact certain sur le comportement global de l’équipe (calme et concentration accrus). Un peu comme pour notre « Sergent Plongeurprofessionnel » fier d’avoir cadré une crise de spasmophilie grâce à ses connaissances de l’utilisation d’un détendeur et l’accompagnement efficace qu’il a pu en tirer devant une jeune patiente férue de plongée sous-marine. Transformé pour l’occasion en instructeur passionné il a réduit le temps d’intervention de moitié et épaté la régulation, surprise de tant de vélocité »
Nos pompiers parfois jeunes et sans enfants, sont également heureux d’être désormais mieux préparés à l’approche pédiatrique par le biais de supports ludiques teintés de psychologie infantile qui réveille même chez eux une créativité insoupçonnée un peu comme notre « OfficierSébastien » qui offre ses galons au petit entouré d’uniformes afin de lui donner faussement le commandement de l’intervention, occasion pour chacun de manier le choix illusoire avec brio ! »
Enfin, ne parlons pas des témoignages post- interventionnels recueillis auprès des « victimes » (je déteste ce mot, partie intégrante du jargon des transmissions … !) qui se disent avoir été entourées, tenues à l’écart d’un contexte parfois très intrusif (en leur épargnant notamment tous les détails techniques de leur prise en charge). Souvent étonnées par le calme et le silence relatif de l’équipe qui privilégie un canal unique de communication et très attachées à leur « référent » dans une relation ponctuellement et nécessairement régressive qui leur a permis d’encaisser un peu mieux cette « effraction de leur appareil psychique » ( cf Article François Lebigot, novembre 2009 Revue Stress et Trauma 2009 ;9 (4) : 201-204)
Tout ceci posé, au vu de ces résultats empiriques forts encourageants, charge à nos statisticiens de finaliser cette étude ( à valider sur une centaine de cas) avec la perspective d’avoir, je pense, de bonnes surprises !
Plébiscitées par les équipes au départ sceptiques, les techniques enseignées n’interviennent, bien entendu, que lorsque la victime est « techniquée » et sont appliquées en sus ou après application des gestes conservatoires.
De fait, elles sont réservées aux victimes présentant un stress, une agitation et/ou une hyperalgie, hors détresse vitale majeure, hors emprise alcoolique ou toxique. Elles permettent également de prévenir l’apparition de troubles post-traumatiques grâce à une prise en charge précoce des victimes dans l’attente d’une médicalisation (ou paramédicalisation).
Beaucoup moins seuls et démunis face à certaines victimes, au SDIS 67 nos hommes sont fiers d’utiliser et d’évaluer ces techniques. Désormais convaincus, ils ont adopté avec bonheur notre vieil Hypnos dans leur milieu où il gravite avec aisance au milieu des habitudes qui changent…
Quant à moi, je ne remercierai jamais assez ce vieil ami qui enrichira, je le souhaite, de plus en plus notre pratique et n’en déplaise à certains, cet article en deux tons, c’était un peu ma façon de lui offrir la Légion d’honneur …

 



PHOTO REPORTAGE M6
ARTICLE à paraître dans la revue « Sapeurs-pompiers de France »  Numéro de Janvier 2015


 Vendredi 14 novembre 2014

TOURNAGE D’UN REPORTAGE DIFFUSE TRES PROCHAINEMENT SUR M6… (le 30 novembre dans l’émission « 66mn »)

(Formation du personnel sapeur-pompier aux techniques d’inspiration hypnotique)


Partout en France l'hémodialyse s'intéresse à l'hypnose...

Partout en France l’hémodialyse s’intéresse à l’hypnose…

Petit retour d’expérience très sympathique de mes derniers stagiaires (et nouveaux praticiens!) du Centre d’hémodialyse… dans ce petit mail , ils répondent à la curiosité de leurs homologues non formés. Mes amis je suis très fière de vous! :

« Je réponds à votre requête avec plaisir, tout comme le feraient mes collègues très certainement.Chaque semaine, depuis fin décembre, nous mesurons .L’aisance qui s’acquiert peu à peu, dans l’approche du patient, dans le discours de présentation, dans le choix des techniques, dans la conduite des séances.Philippe et Pierre nous ont crée un tableau EXCELL où nous récapitulons chaque « intervention hypnose » Mme M….. a accepté que le concept « détente-relaxation » fasse partie intégrante de nos ateliers d’Education Thérapeutique.Cet atelier précis s’intitule «  relax Max » et s’adresse à tous les patients qui le souhaitent.Nous privilégions bien sûr, quand l’organisation le permet, le moment des ponctions, où l’effet déstressant et antalgique de l’hypnose provoque l’adhésion des patients, mais aussi et surtout des collègues, tout heureux de bénéficier de cet outil supplémentaire en cas de grosses angoisses.( je peux te dire que, tout récemment, j’ai ponctionné un patient que je ne connaissais pas, qui en était à sa 3ème ponction de FAV, hématomes résiduels et compressifs sur la zone, petite fistule extra-plate, patient pas trop confiant…. – j’ai simplement désamorcé ses peurs, lui parlant lentement, calmement, sans chercher à le faire « plonger », mais en focalisant son attention sur les souvenirs des fêtes… Il a ainsi oublié que je le piquais, a oublié de stresser, a oublié de collaber, a oublié de ressentir trop de douleur, il était ravi et moi aussi. Etant seule, j’avais pris l’échographe en repérage, ce qui m’avait rassurée, et ensuite j’étais plus à l’aise pour détourner son attention de ce que faisaient mes mains. Résultat : zéro douleur, TA normale, et il avait pourtant mis son patch d’EMLA trop haut).Si l’un de nous peut accompagner une ponction chez un collègue, c’est encore mieux, évidemment, mais les opportunités sont assez rares sur les plannings…Nous avons tous exploré 2 ou 3 autres facettes, hors ponctions, pendant séance, contre des impatiences, des palpitations, des stress de toutes sortes, à la demande, en fait…On dirait un murmure qui grandit au rythme du bouche à oreille, devient plus grand, plus fort, puis hurlant, s’impose, et un jour nous n’aurons plus assez de bouches pour parler à tout le monde.C’est magique de voir un patient ouvrir les yeux et dire » je vais mieux, merci, c’est grâce à vous »


 

FONDATION APICIL-001

Fiers de contribuer à la reconnaissance de l’hypnose et recompensés d’un travail en faveur de la prise en charge de la douleur et du stress par l’hypnose.
L’oeil brillant au milieu des autres lauréats… (Lyon, 19 novembre 2013)


 

trophee

Prix 2013 de la Fondation APICIL sur le thème  » Urgences et douleur »


 

Nouveau pour nos stagiaires…

ODPC_habilite200


                                            Sacré Hypnos…


Nos prochains rendez-vous :

  •  Congrès d’hypnose à Paris en 2015

Vu pour vous dans la Presse locale :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’avis de nos stagiaires…

  •  « Stage très intéressant, innovant pour moi, une découverte passionnante à conseiller. Merci à vous pour votre bienveillance… »      M….(Kinésithérapeute)
  • « Compétence, sensibilité, ouverture exceptionnelles ont été proposées. Merci »          P… (Infirmière hémodialyse)
  • « Stage dense mais bien structuré et déroulé. Contenu formation très complet. Vidéo très utile. »      D…..(Médecin)
  • « Confort assuré! »   C….(Sage-femme)
  • « Stage très riche au niveau du contenu de l’enseignement. Importance des mises en pratique concrètes. Echanges et discussions qui permettent d’avancer et de faire des ponts avec les acquis. »       A… (Psychologue)
  • « Heureux de pouvoir limiter l’hypnovel pour certains actes invasifs… »                  J.P….(Cardiologue)
  • « Agréable surprise sur stage pour lequel je suis arrivée en novice.Vraiment très bien, continuez à organiser ces stages, je reviens l’an prochain. »  M…..(Infirmière)
  •  » Stage très intéressant. Bon équilibre entre théorie et pratique. Mettre les apprenants en situation est très productif. A mettre en pratique au plus vite… »     D…( Infirmier anésthésiste)
  • « Groupe homogène, bonne ambiance, bonne méthode « crescendo ». Exercices de groupe très productifs »  P…. (Infirmier)
  • « Stage surprenant, très formateur et assez bouleversant sur certains points »              A…(Infirmière)
  • « Bon apprentissage. Beaucoup de pain sur la planche…Rencontres intéressantes. Très bon moment »   J… (Kinésithérapeute)

Conférences précédentes:

• Congrès international d’hypnose de Brême ( octobre 2012)

•  Congrès d’hypnose de Strasbourg – mai 2013
•  Journées de l’hypnose de Morges (Suisse) – octobre 2013
• Congrès d’hypnose du Luxembourg 2014

Conférence du VII ème forum d’hypnose et thérapie brève de la CFHTB  du 2 au 5 juin 2011 à Biarritz
Hypnose et Secours à personne   (Cécile COLAS-NGUYEN)
Après 13 ans d’activité opérationnelle au sein des équipes de sapeurs- pompiers en tant qu’officier/ sage-femme /infirmière, il me semblait pertinent et évident de fournir aux personnels engagés quelques outils, aussi minimalistes soient -ils, afin d’optimiser la prise en charge et le confort des victimes.

En effet, des techniques hypnotiques de base utilisées à bon escient permettent de mettre à profit les temps d’immobilisation incontournables (désincarcération, transfert, soin douloureux) afin de stabiliser l’état mental du patient pendant que l’équipe médicale le conditionne.

J’insiste notamment sur le rôle de « l’écureuil », sapeur-pompier qui, lors d’un accident routier, maintient la tête de la victime (et ne fait QUE ça!) pendant que le reste de l’équipe s’affaire autour « et se met dans les conditions idéales pour assurer son confort et sa sécurité… »

Ne parlons pas des enfants terrorisés et des patients hyperalgiques dont l’état de conscience (Glasgow acceptable, pas de notion de trauma crânien…) permet une approche hypnotique en complément de la médicalisation.

A l’instant où j’écris ces lignes, je viens de remplacer des morphiniques par une balade touristique pour un patient avec fracture de cheville (EVA à 10 au départ, EVA à 1 à l’arrivée!) sous les yeux d’un pompier médusé qui me trouvait bien en verve… (et qui a rangé l’ampoule intacte)

Actuellement, j’ai l’opportunité et la chance immense de pouvoir exposer ces techniques hypnotiques à mes collègues (service de santé , pompiers) et d’avoir la possibilité d’en évaluer la validité sur le terrain.

En relation avec des équipes belges qui évaluent le même type de protocoles, je me proposais donc de faire une synthèse et une présentation de ces techniques et de leurs résultats.

Des techniques verbales (langage hypnotique) aux techniques simples d’approche tactile, je n’ai de cesse d’améliorer les conditions de prise en charge afin de diminuer le stress ,de la victime, de l’équipe et qui sait, peut-être donner à certains le goût d’aller plus avant dans leur formation.

QUESTION 1:    La couleur favorite d’Erickson?  Le violet!  Pourquoi?  Parce qu’il était daltonien et avait du mal à distinguer ( et à apprécier) certaines autres couleurs.

QUESTION 2:    Le H de Milton H. Erickson signifie Hyland, deuxième prénom qu’il tient de sa grand-mère maternelle d’origine indienne.

QUESTION 3:   La boule du mobile monte ET descend en alternance. Même avec le nez dessus, il faut un moment pour comprendre!    A bientôt…

Retour page d’accueil